Au sommaire du n° 219

Depuis le passage en force du gouvernement sur la réforme des retraites, la France est en ébullition : blocages, grèves, manifs monstres et poubelles en feu ! Impossible de ne pas consacrer une très large part de notre numéro d’avril à cette révolte printanière. De Marseille à Dieppe, de Saint-Martin-de-Crau à Sainte-Soline, de la jeunesse en mouvement à la répression en roue libre, des travailleuses du sexe en lutte à l’histoire du sabotage... Reportages, analyses, entretiens. De quoi alimenter, on l’espère, la suite des mobilisations !

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de @|LIEN0e7d112|W3ZvdXMgYWJvbm5lci0+NF0=|@...

En couverture : « Tiens, voilà le printemps », par Elena Vieillard

Numéro spécial BORDEL PARTOUT !

 L’heure de sortir les ordures ? - Rares dans une vie les moments où l’on se sent aussi proches d’unbasculement politique. À la fois acteurs d’un mouvement et spectateurs d’un délabrement politique accéléré, on a construit ce numéro spécial « Bordel partout » dans une urgence un peu frénétique. Le texte qui suit est à la fois son introduction et le miroir de nos réflexions à l’aube d’un printemps qui s’annonce encore mouvementé – et, on l’espère, décisif.

Par Slevenn

 Sainte-Soline : « Faire front » - Ce samedi 25 mars, la manifestation de Sainte-Soline contre les mégabassines s’est élancée dans un bel enthousiasme collectif, avant que des chapelets de lacrymos et de grenades ne s’abattent du ciel pour meurtrir les chairs et casser l’élan. Mais tristesse et rage ne doivent pas faire oublier que le carnage orchestré par le pouvoir n’était que la partie émergée de l’iceberg. Pour que leur répression n’emporte pas tout sur son passage.

+ Une planche signée Bobika, lui aussi présent à Sainte-Soline : No bassaràn !

 Une jeunesse qui ne se tient pas sage - En matière de répression du mouvement social, les lycéens semblent avoir droit à un traitement de faveur musclé, à Marseille comme ailleurs. Preuve que le pouvoir macroniste craint la jeunesse. Et préfère qu’elle marche au pas.

 De la dissuasion à la terreur - Insultes et humiliations, arrestations arbitraires, violences gratuites, agressions sexuelles, tabassages de personnes maintenues au sol… Depuis le passage en force de la réforme des retraites, la répression policière est en roue libre. Décryptage et analyse juridique avec l’Observatoire parisien des libertés publiques.

Par Pole Ka

 Les travailleuses du sexe face à la retraite : « Il y a des grands-mères qui triment jusqu’au bout » - Parce qu’elles ne peuvent déclarer leurs revenus que depuis 2008, beaucoup de travailleuses du sexe en âge de prendre leur retraite sont contraintes de maintenir leur activité, le moral en berne, le corps en miettes. La parole est à Miranda, Tania et leurs collègues en lutte.

 « Faire planer la possibilité du sabotage est une force » - Avec son Histoire du sabotage en deux tomes (éd. Libre), Victor Cachard réinscrit les luttes sociales dans leur histoire longue et participe d’une indispensable réactualisation de l’action directe.

 Entretien avec Les Vulves assassines : « Notre public est communiste sans le savoir » - « La retraite à 60 ans / On s’est battu pour la gagner / On se battra pour la garder ». Tournant en boucle dans les cortèges, l’hymne du mouvement social, c’est sans aucun doute celui-là. La faute aux Vulves assassines, trio à mi-chemin entre punk qui tâche et rap vénère : dans leur dernier album, Das Kapital (2022), elles remixent à leur sauce ce slogan des grèves de 1995. Entre deux manifs et trois concerts, MC Vieillard et DJ Conant ont pris le temps de nous causer lutte des classes et féminisme, merguez cégétistes et pastis frondeur.

 En toute logistique, bloquer la courroie du capitalisme - Le 28 mars, une centaine de personnes ont bloqué l’une des plus grandes zones logistiques d’Europe, située dans les Bouches-du-Rhône. Stopper les flux de marchandises, même temporairement, une stratégie devenue incontournable pour le mouvement social contre la réforme des retraites.

Par Caroline Sury

 Ma Normandie va craquer - À Dieppe, cité balnéaire normande prisée par les Parisiens, mais aussi ville ouvrière frappée par la pauvreté, les manifs contre la réforme des retraites ont renversé la table. Pour ce qui est de cramer des trucs ou de bloquer l’économie, c’est plus compliqué…

 Les artistes-auteurs se rebiffent - Depuis quelque temps, les artistes-auteurs – plasticiens, écrivains, traducteurs – descendent de leur tour d’ivoire et commencent à revendiquer le statut de travailleurs et à lutter contre la précarité. La leur comme celle des autres. Cette année, ils participent en nombre au mouvement social.

 À Strasbourg, les syndicats aussi détestent la police - Aussi radicaux se veulent-ils, les syndicats ne sont jamais très à l’aise avec les mouvements qu’ils ne parviennent pas à encadrer. Mais à Strasbourg, surprise : l’intersyndicale accompagne les manifs sauvages... et plus si affinités. On est allé y faire un tour.

 « Des papiers pour tous, ou pas de papiers du tout ! » - On aurait pu craindre que la mobilisation pour les retraites n’éclipse celle contre la loi Immigration. Au contraire, la première a nourri la seconde, comme l’ont prouvé les manifestations du 25 mars à Marseille et dans tout le pays. Le climat social a même contraint l’exécutif à lâcher le texte… jusqu’à plus tard.

 Pages centrales : Le printemps des poubelles - Depuis plus de deux mois, et surtout depuis le fourbe 49.3 du 16 mars, les manifs monstres et/ou déterminées se succèdent en France contre la réforme des retraites, mais pas que. Partout, des blocages, des cortèges sauvages, des explosions de colère et de joie militante. Petit panorama aussi foutraque qu’arbitraire de moments réjouissants – qui en annoncent d’autres.

Actualités d’ici & d’ailleurs

 En Kanaky, le dégel s’annonce brûlant - En Nouvelle-Calédonie, sous couvert de retour au dialogue, l’exécutif entend bien poursuivre son entreprise de démolition du processus de décolonisation. Prochain objectif : la remise en cause du gel du corps électoral, qui permet d’atténuer les effets démographiques de 170 ans de colonisation de peuplement. Inacceptable pour les indépendantistes.

Par Loez

 Turquie : Après le séisme, la solidarité populaire - Le 6 février, deux tremblements de terre ravageaient le sud-est de la Turquie. La catastrophe naturelle s’accompagne d’un désastre social et politique, résultat de l’incurie criminelle du régime d’Erdoğan. Dans ces régions à majorité kurde, c’est la solidarité populaire qui a permis de répondre aux urgences. Reportage.

 Zarzis : le vieil homme et l’amer - Cela fait plus de trente ans que Mohsen Lihidheb arpente les rivages des environs de Zarzis, au sud-est de la Tunisie, pour y ramasser les objets déposés par la mer. À mesure que se multipliaient les naufrages de bateaux partis de la proche Libye ou de son propre pays, sa quête poétique a pris une dimension tragique. Rencontre avec un homme révolté, gardien d’un étrange musée consacré à la mémoire des disparus en mer.

Côté chroniques & culture

 L’autre piste des larmes - À l’extrême nord de l’Europe, le peuple sami est depuis des siècles en proie à l’oppression coloniale des États scandinaves. Le livre poignant d’Elin Anna Labba Vies de Samis (CNRS éditions) rappelle les déplacements forcés qu’ils ont subis au début du XXe siècle.

Par Thibaut Trincklin

 "Putain de chronique" #17 : L’amour et la guerre ! – Yzé Voluptée est travailleuse du sexe. Escort, réalisatrice et performeuse porno-féministe, elle chronique dans ces colonnes son quotidien, ses réflexions et ses coups de gueule. La réalité d’Yzé n’est pas celle des personnes exploitées par les réseaux de traite ou contraintes par d’autres à se ­prostituer. Son activité est pour elle autant un moyen de subsistance qu’un choix politique.

 "Aïe tech" #7 : Les chiens-robots sont nos amis – Mois après mois, Aïe Tech défonce la technologie et ses vains mirages. Septième épisode dédié aux chiens-robots du géant de la robotiqueaux chiens-robots du géant de la robotique Boston Dynamics, toutous dystopiquesBoston Dynamics, toutous dystopiques flippants qui se rachètent une image à coupsflippants qui se rachètent une image à coups de défilés de mode et de chorégraphies pop.de défilés de mode et de chorégraphies pop

 Cap sur l’utopie – Des anars à gogo – Même dans les effervescentes années 1968-1970, on n’a jamais connu une telle abondance de parutions de livres se penchant sur les anarchistes ou fricassés par eux-mêmes. Petit panorama par Noël Godin.

Et aussi...

 L’édito – « Désolé pour la démocratie »

 Ça brûle ! – « Notre printemps à nous »

 Les bonnes nouvelles du mois

 Abonnement - (par ici)

La couverture du n°219 en PDF
Facebook  Twitter  Mastodon  Email   Imprimer
Écrire un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cet article a été publié dans

CQFD n°219 (avril 2023)

Depuis le passage en force du gouvernement sur la réforme des retraites, la France est en ébullition : blocages, grèves, manifs monstres et poubelles en feu ! Impossible de ne pas consacrer une très large part de notre numéro d’avril à cette révolte printanière. De Marseille à Dieppe, de Saint-Martin-de-Crau à Sainte-Soline, de la jeunesse en mouvement à la répression en roue libre, des travailleuses du sexe en lutte à l’histoire du sabotage... Reportages, analyses, entretiens. De quoi alimenter, on l’espère, la suite des mobilisations !
On vous emmène tout de même un peu hors de nos frontières (ou presque) : En Kanaky-Nouvelle-Calédonie, où la France poursuit sa démolition du processus de décolonisation, en Turquie où la solidarité populaire a pallié aux manques de l’État après les séismes début février et en Tunisie dans un musée particulier.

Trouver un point de vente
Je veux m'abonner
Faire un don