Archives sonores d’une rencontre suisse

Suisse : des lesbiennes en lutte

« 1986, 800 lesbiennes à Genève ». Résumé chiffré d’une rencontre de quatre jours et titre d’un récent documentaire radio qui revient sur ce moment militant historique. Mêlant archives et rencontres, l’émission remet des braises sur les pavés.
Titre original : Et débarqua l’Internationale goudou
A retrouver sur www.rts.ch

Genève, 2023. Dans un local, plusieurs femmes s’activent, lisent des journaux d’époque et des tracts. Deux réalisatrices – Mathilde Billaud et Florence Bruny – les enregistrent. « La Suisse ne produit pas que des coucous, elle produit aussi des goudous, tic-tac-tic-tac… » L’atelier « Notre histoire compte », mené par l’association Lestime, revient sur une rencontre de l’Ilis (International Lesbian Information Service), qui, après Amsterdam, Helsinki et Oslo, est organisée à Genève en 1986. Orchestrée par le groupe « Vanille-Fraise » (et son bien nommé journal Clit007), elle rassemble à l’époque des lesbiennes des cinq continents pour quatre jours de débats et de combats. Une organisation au cordeau et une volonté affichée de rendre l’événement accessible : gratuité, hébergement ou encore prise en charge des billets d’avion pour les plus démunies. Parmi les multiples ateliers organisés : lesbiennes mères ; hétérosexisme ; lesbiennes asiatiques ; lesbiennes et travail ; sexualité, racisme, handicap… Et en prime, une belle manif s’élance avec pour mot d’ordre « L’asile aux lesbiennes de tous les pays ».

*

À travers des archives de Radio Pleine Lune, émission de radio pirate et féministe, des entretiens réalisés aujourd’hui et des « goudous trottoirs », l’émission embarque et fait souvent sourire. « Mettez vos chattes et vos pantoufles en pension, fermez le robinet du gaz, raptez quelques copines au passage et foncez vers Jeune Ève. » Elle est surtout intéressante dans ce qu’elle raconte des enjeux de cette époque – et de la nôtre. Quelques mois après la rencontre de 1986, à l’antenne, l’heure du bilan sonne. Malgré des déceptions – une participation seulement «  symbolique  » du continent africain – elles font un constat : des questions de fond ont été mises sur le tapis, parfois avec friction. En premier chef, l’invisibilisation des femmes handi et les questions de racisme, à l’intérieur comme à l’extérieur des luttes. À quand de prochaines rencontres ?

Par Margaux Wartelle

À écouter : « 1986, 800 lesbiennes à Genève »,Le labo, RTS (23/09/2023).

Facebook  Twitter  Mastodon  Email   Imprimer
Écrire un commentaire
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cet article a été publié dans

CQFD n°224 (novembre 2023)

Sidérés. Par les milliers de morts, les bombardements, l’ouragan de haine, de désinformation et d’indignation sélective qui ont accompagné la guerre au Proche-Orient et la guerre entre Israël et les factions palestiniennes. Voilà ou nous en étions, en essayant de concocter ce numéro 224 de CQFD. Alors, comme début d’une réflexion, on a donné la parole au collectif juif décolonial Tsedek ! et on est allés faire un tour dans les manifs pour la Palestine. Dans nos pages, aussi des nouvelles de Marseille, toujours autant vampirisée par la plateforme AirBnb, mais qui s’organise pour lutter contre. On y propose aussi un suivi du procès des « inculpés du 8 décembre » et ses dérives, on y dézingue les « ingénieurs déserteur ». Côté chroniques, #Meshérostoxiques interroge l’idole de jeunesse Sid Vicious, #Dans mon Salon fait un tour au Salon des Véhicules de Loisirs et #Lu Dans nous donne à lire les anarcho-communistes allemands.

Trouver un point de vente
Je veux m'abonner
Faire un don